« Mon maître d’école » : tendresse, émotion … et espoir

Ce documentaire très touchant devrait être obligatoirement visionné par tous les enseignants lors de leur formation. Une bien belle définition de l’école républicaine.

mon maître décole

« Mon maître d’école » : le pitch

Pour faire court et ne pas réinventer la poudre, voici le pitch -très bien fait- issu d’Allocine.fr : « A St Just-et-Vacquières, Jean-Michel Burel, maitre d’école d’une classe à plusieurs niveaux, commence sa dernière année scolaire avant la retraite. L’instituteur enseigne la tolérance et la sagesse au même titre que l’orthographe et les mathématiques. Il mène son programme avec détermination. Il s’évertue à soutenir les élèves pour leur donner confiance et les élever plus haut. »

Le maître d’école que l’on aurait tous rêvé d’avoir

Pour ce documentaire produit par François-Xavier Demaison, sur une superbe musique de Yodelice, nous voilà replongés dans une école de village (250 hab.) où le maître -et aussi maire du village- nous fait redécouvrir les vertus de l’enseignement avec ses méthodes pas toujours très orthodoxes mais tellement humaines.

Dès le début, on est pris, la gorge nouée, par le personnage principal plus qu’attachant, Maître Burel, que l’on va suivre pour sa dernière rentrée et jusqu’à sa « sortie ».

On est scotché par l’amour qu’il porte à son métier et surtout à ses élèves, on pourrait dire, à ses enfants.

En vieux briscard expérimenté, il fait passer ses messages à travers ses émotions qui sont, selon lui, indispensables pour capter l’attention de ses « pitchouns ». Convaincu que sa « mission » ne réside pas dans la quantité de choses à enseigner mais dans la qualité des valeurs à leur transmettre, il multiplie les encouragements envers ses petits afin qu’ils trouvent la confiance et l’autonomie nécessaires pour entrer dans la « jungle » du collège et de la vie.

Bref, on assiste à 1h20 d’un cours magistral plein d’espoir sur ce que peut apporter l’école républicaine.

"Mon maître d'école"
  • Avis de Ykwih.com

Bien plus qu'un documentaire

Par les temps qui courent, ce documentaire tombe à pic pour (re)découvrir les vertus de l'école de la république.
Malgré ces airs de "c'était mieux avant", ce documentaire plein de tendresse, d'émotion et d'espoir vaut le détour.
Ceux qui n'auront pas versé de larmes durant la première heure de ce documentaire touchant et émouvant, ne pourront pas résister au final du départ à la retraite de ce colosse si humain que l'on aurait, tous, tant aimé rencontrer plus souvent lors de notre scolarité.

4.5
Images : francetvinfo.fr

Laisser un commentaire SVP :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(function($) { var rating = $('#wp_review_comment_rating'); $('body').on('submit', '#commentform', function(e) { if (rating.val() === '0') { alert('Please select a rating!'); e.preventDefault(); } }); })(jQuery);