6 mois avec UberX : le verdict !

Après 6 mois d’utilisation de la plateforme UberX tant au niveau personnel que professionnel, l’heure est au bilan.

Il y a un an, je vous parlais du « match » VTC vs Taxi, mais, depuis, les choses ont bien changé. La profession de VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) a été totalement chamboulée avec l’arrivée de la plateforme Uber. Mais tient-elle ses promesses ?

uberx

UberX : le contexte du test

Depuis plus de 6 mois, je suis donc un utilisateur occasionnel d’UberX tout en continuant -de moins en moins- à prendre des Taxis « normaux », le tout constituant une cinquantaine de courses principalement en région parisienne.

Bien qu’ayant aussi utilisé UberPop (autre service d’Uber mais avec des véhicules conduits par des particuliers sans réelle expérience, ni assurance pour cela), je limite volontairement ce test à UberX (Chauffeur enregistré et possédant les qualifications et assurances nécessaires, pour faire court), service comparable à nos -très- chers taxis parisiens.

uberxTaxis à Paris, très souvent « rouges » (occupés)

Pour ceux qui n’ont jamais utilisé Uber

Uber c’est avant tout, pour l’usager, une application sur smartphone (ou le site Uber.com) sur laquelle tout se passe.

Lors de l’inscription, relativement simple, vous devrez entrer votre n° de carte bancaire personnelle et/ou professionnelle. Cela vous permettra de ne plus avoir à payer directement le chauffeur lors de vos trajets. C’est bien pour tout le monde. Pour le chauffeur, qui n’a pas besoin d’appareil pour CB, qui sera sûr d’être payé et qui n’aura surtout plus le stress de se balader avec de l’argent liquide (au risque de se faire braquer). C’est bien pour vous, qui n’avez plus à avoir du liquide (trouver des taxis avec appareil CB relève parfois de l’exploit), ni à sortir et donner votre CB à tout bout de champs. Vous avez même la possibilité -toujours via l’application- de sélectionner la CB (pro ou perso) qui sera débitée à la fin de la course selon le type de trajet que vous effectuez. Pratique.

2015-07-15 09.06.55Voilà une affiche que vous ne verrez jamais dans un UberX

Vous êtes maintenant prêts à passer à l’action. Pour « appeler » un UberX, lancer l’application qui va rapidement vous géolocaliser et matérialiser votre lieu de prise en charge par un curseur. Quasi immédiatement, l’application vous donne le temps moyen d’attente (rarement plus de 10mn) avant l’arrivée du chauffeur. Vous êtes totalement libre de déplacer le curseur du lieu de prise en charge pour faire en sorte de le placer là où vous serez dans les prochaines minutes ou pour le placer dans le sens de votre destination ou encore pour éviter un point de congestion (bouchon). A chaque mouvement du curseur l’application réactualise le temps d’attente.

Pensez généralement à lancer votre réservation quelques minutes avant votre départ effectif. A titre d’exemple, une fois votre rendez-vous terminé n’attendez pas d’être sorti et au bord du trottoir pour réserver, vous pouvez anticiper et boire tranquillement un café en attendant l’arrivée effective du chauffeur.uberx

Voilà, vous avez réservé en moins de 2mn (pas de coup de fil, pas d’attente mais besoin d’une connexion 3G ou Wifi tout de même). Vous avez entré votre destination mais c’est optionnel à ce stade, car les chauffeurs ne connaissent jamais votre lieu d’arrivée avant de vous prendre en charge. Cela évite qu’une « sélection » soit faite pour ne satisfaire que les courses intéressantes. Si vous avez entré votre destination, cerise sur le gâteau, l’application peut vous donner une estimation précise (fourchette assez resserrée) du prix de la course avant de réserver !uberx

Une fois réservé, l’application vous indique le nom du chauffeur, son évaluation et le type de voiture qui va vous prendre en charge. Vous pourrez voir arriver la voiture en direct sur la carte de votre smartphone et suivre sa progression jusqu’à votre lieu de prise en charge. Arrivé à proximité (1 à 2 mn avant) vous recevez un SMS -« Votre Uber arrive »- et l’application vous indique le numéro de la plaque minéralogique de la voiture. Impossible de se tromper.

Et si vous n’aviez pas encore remarqué la différence, tout commence maintenant. Le chauffeur -généralement toujours bien habillé (sans flonflon non plus)- descend de voiture et vous accueille (prise de bagage, ouverture de porte …). Puis, vous entrez dans une voiture toujours propre (oui cela paraît normal … mais pas tant que ça).

Et là, le grand jeu commence : bouteille(s) d’eau en libre service, bonbons à volonté et mise à disposition de chargeur de téléphone et, ô surprise, la radio n’est pas sur RMC. Blague à part, le chauffeur va parfois même jusqu’à vous demander si vous avez une station radio et/ou un type de musique préférés.

Tout au long de la course, le chauffeur est « guidé » par un itinéraire calculé par l’application. Cela évite au chauffeur de vous « rallonger » la course. Cependant, ils ont quasiment tous Waze mais doivent vous demander avant si cela ne vous dérange pas de changer d’itinéraire (en cas de bouchon, accident, …).

Arrivé à bon port, pas de monnaie à chercher ni de CB à sortir et -à titre professionnel- pas non plus de justificatif à demander. Il vous sera automatiquement envoyé par email. Encore quelques précieuses minutes de gagnées qui m’ont parfois permises d’arriver juste à temps pour monter à bord de mon TGV.

Par la suite, il ne vous reste plus qu’à évaluer le chauffeur de 1 à 5 étoiles. Personnellement, je n’ai jamais eu à mettre moins de 4 étoiles.

UberX : le test !
  • Disponibilité/Ponctualité
  • Services à bord
  • Prix
  • Véhicule : Modèle / Standing / Propreté
  • Application : Facilité d'utilisation / Ergonomie
  • Chauffeurs : Amabilité / Discrétion / Politesse
  • Couverture du réseau UberX

Conclusion :

Grâce à une application sans faille, l'utilisation de la plateforme UberX est un vrai régal. La réservation se fait en quelques secondes et la fiabilité des délais est très correcte. Sans commune mesure avec les taxis parisiens, les services à bord, les chauffeurs et les véhicules permettent à UberX d'avoir plus qu'une longueur d'avance sur leurs "homologues".
Le paiement par débit automatique de CB (paramétrable pro/perso) vous permet de voyager l'esprit tranquille, sans argent liquide. Un critère non négligeable à l'étranger.
Au global, entre la possibilité de réserver avant d'être sur le lieu de prise en charge, la fiabilité des temps d'arrivée du chauffeur et de parcours, le paiement automatique et la délivrance par email de votre fiche de parcours ... au final on gagne aussi un temps non négligeable.
Coté prix, les tarifs sont généralement plus avantageux que les taxis (Taxis entre 1 et 1,5€ /km + 35€/h en moyenne contre 1,4€/km et 15€/h pour UberX) notamment lorsque vous êtes pris dans les embouteillages. Attention toutefois aux majorations pratiquées en cas d'affluence, il peut rapidement faire exploser les tarifs. Seule ombre au tableau, le service UberX n'est disponible que dans quelques villes en France (Paris, Bordeaux, Nantes, Marseille, ...) mais dans 57 pays. Très pratique pour ceux qui voyagent.
Au final, UberX s'avère vite indispensable notamment dans les lieux où les taxis ne sont (vont) pas avec une qualité de service reléguant les taxis parisiens très loin derrière. Il ne leur reste plus qu'à évoluer ... ou disparaître.

4.1
Images : Uber.com

2 Commentaires

  1. Uber 12 octobre 2015
  2. j2b 15 juillet 2015

Laisser un commentaire SVP :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(function($) { var rating = $('#wp_review_comment_rating'); $('body').on('submit', '#commentform', function(e) { if (rating.val() === '0') { alert('Please select a rating!'); e.preventDefault(); } }); })(jQuery);