UK : ces 298 000 immigrés qui ont fait la croissance

298 000 : c’est le flux net de nouveaux immigrants entrés au Royaume-Uni en 2014. Mais c’est aussi une des clés de la réussite économique de ce pays.

298000Un très intéressant article de The Guardian, repris dans Courrier International, explique comment l’Angleterre n’aurait jamais réussi un tel « Come-back » si elle avait diminué son immigration comme prétendent vouloir le faire tous les partis politiques du pays.

Une immigration indispensable

En terme économique, le Royaume-Uni reste le bon élève de la zone Europe et affiche 2,6% de croissance alors que nous attendons à peine 1,1% en France. Et cela ne date pas d’hier.

Et cette croissance elle la doit en partie à son flux d’immigrant dynamique.  Le journal précise même que “Le taux net élevé d’immigration est un élément clé dans la reprise économique de la Grande-Bretagne”, car “ce que [les immigrés] rapportent en impôts et en productivité dépasse ce qu’ils coûtent aux services publics”.

Citant les travaux du Office for Budget Responsibility (un peu l’équivalent de la Cour des Comptes en Angleterre), le journal rappelle que ce flux d’immigration, 3 fois supérieur à celui attendu, a été un facteur déterminant dans la croissance et a apporté 0,6% supplémentaire à l’économie du pays, notamment du fait que cette force vive est en age de travailler et ne pèse pas sur l’économie comme les retraités ou les enfants.

Hypocrisie politique

Il ajoute que les Anglais ont besoin de ces travailleurs étrangers pour éviter des coupes budgétaires et des impôts plus élevés. Des faits qui vont à l’encontre des idées reçues et surtout à l’encontre de celles des principaux partis politiques anglais qui militent pour une limitation de l’immigration dans le pays. David Cameron en tête, voudrait limiter le nombre de nouveaux entrants à 100 000.

En pleine campagne électorale, cela fait mieux, c’est plus politiquement correct, mais c’est absurde.

Rappel : n’oubliez pas d’aller voter !

Source : Courrier International, The Guardian | Image : The Guardian

Laisser un commentaire SVP :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(function($) { var rating = $('#wp_review_comment_rating'); $('body').on('submit', '#commentform', function(e) { if (rating.val() === '0') { alert('Please select a rating!'); e.preventDefault(); } }); })(jQuery);