Coravin : boire le vin sans déboucher la bouteille

Goûter une grande bouteille sans la déboucher, mais en ne prélevant que le contenu désiré -d’un verre ou deux- c’est donc possible avec Coravin.

CoravinGadget ou pas ?

Qui ne s’est pas confronté au problème de vouloir goûter une bonne bouteille de sa cave sans se dire qu’il n’en boirait bien qu’un verre … mais qu’une fois ouverte la bouteille devra être consommé rapidement. Pas moi. Mais ce n’est pas le bon exemple. Plus sérieusement, Coravin peut s’avérer très utile dans les cas suivants :

  • vous souhaitez vérifier le vieillissement d’un vin dont vous possédez plusieurs exemplaires
  • vous offrir un verre de vin d’exception dont la bouteille n’est pas dans vos moyens. Même le verre parfois, avec ici plus de 5 000€ le verre de Romanée-Conti 1978
  • faire dans votre cave des dégustations verticales ou horizontales (ce n’est pas votre position de dégustation mais une technique : Verticale pour une dégustation sur le même domaine sur plusieurs millésimes, Horizontale pour une dégustation sur un même millésime mais sur différents domaines) sans ouvrir toutes vos bouteilles
  • ou donc, tout simplement, boire un très bon verre en laissant votre bouteille vieillir en cave

Comment ça marche ?

CoravinL’idée est simple. Elle a cependant demandé plus de 10 ans de développement à son créateur, Greg Lambrecht.

Il s’agit de faire passer une aiguille creuse par le bouchon, d’injecter un gaz pour exercer une pression pour faire remonter la quantité de liquide désiré. L’espace laissé est rempli par un gaz inerte, de l’argon. Lors du retrait de l’aiguille, le bouchon en liège (et oui, cela ne marche pas avec les cubis, ni les bouchons à vis, ni les bouchons en verre) reprend alors sa forme initiale. L’air n’a donc pas pénétré la bouteille, il n’y aura donc pas d’oxydation, et le vin pourra continuer à vieillir. Lors de dégustation à l’aveugle, des spécialistes n’aurait pas vu de différence entre une bouteille « neuve » et une bouteille « Coraviné ».

Gros succès

Vendu à déjà plus de 40.000 exemplaires aux Etats-Unis, ce système Coravin 1000 sera très probablement un succès mondial. Malgré quelques déboires techniques (explosion de bouteilles, …), il a séduit les consommateurs, les restaurateurs et bars à vins (qui ont vu progresser leur chiffre d’affaires) et un certain Robert Parker ! Succès garanti donc.

Succès assuré aussi pour Coravin qui, à la manière de Nespresso ou des vendeurs d’imprimantes, commercialise ses cartouches de gaz à plus de $10 pièce.

Où le trouver ?

En vente aux US et en Angleterre (Harrod’s, …), et bientôt en France, il est d’ores et déjà disponible un peu partout sur Internet et notamment sur Amazon.com pour le prix de $299.

 

Source : LeFigaro.fr, Les Echos. Photos : Coravin.com

Un commentaire

  1. Ykwih 11 décembre 2015

Laisser un commentaire SVP :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(function($) { var rating = $('#wp_review_comment_rating'); $('body').on('submit', '#commentform', function(e) { if (rating.val() === '0') { alert('Please select a rating!'); e.preventDefault(); } }); })(jQuery);