Airbus A330 neo : pourquoi faire ?

L’A330 n’est pas l’avion dont on entend le plus parler chez Airbus. Et pour cause, il était voué à disparaître progressivement dans les prochaines années pour laisser de la place à l’A350 mais ses performances exceptionnelles ont fait de cet avion un des best-sellers les plus appréciés des compagnies aériennes. Aujourd’hui, 14 juillet, Airbus vient de décider de donner une 2ème vie à l’A330 en lançant une version NEO (New Engine Option, version avec des nouveaux moteurs plus économes). A330 neo

A330 : l’anti-star

Vous avez beaucoup entendu parler de l’A380 (le seul avion commercial à deux ponts pouvant emporter jusqu’à 800 passagers), de l’A320 (l’avion le plus vendu par Airbus) et de sa version Neo, de l’A350 (le prochain long courrier, star avant d’avoir volé) … mais pas un mot sur l’A330.

Le saviez-vous ?

Pour rappel l’A330 est un avion long-courrier à 2 moteurs qui reprend les caractéristiques (fuselage & ailes) de l’A340 (quadri-moteur énergivore encore en service mais plus fabriqué à ce jour).

Mais saviez-vous ceci :

  • Le très décrié Air Sarko One (avion présidentiel de feu N.Sarkozy, en référence au Jumbo Jet Air Force One des USA) est un Airbus A330.
  • Dès 2009, l’A330 a été le 1er avion certifié comme pouvant voler avec un seul moteur pendant plus de 4 heures. Cela explique en partie son succès, non pas pour la sécurité, mais pour sa faculté à prendre des « routes » plus courtes (quitte à plus s’éloigner des aéroports de « secours »), et donc d’être plus économe mais aussi, à pouvoir assurer des vols longs-courriers sans escale, ce que ne peuvent pas faire ses concurrents. Depuis certains font encore mieux avec 5h30, notemmant pour le B787.
  • Très polyvalent, il existe dans de nombreuses versions commerciales mais aussi en cargo/frêt, ravitailleur/tanker, VIP, …
  • Seule ombre au tableau, bien que l’appareil ne soit pas officiellement en cause, le vol Rio-Paris d’Air France  disparu en 2009 était un A330.

Pourquoi une version « neo » ?

Ce sont les clients d’Airbus qui ont poussé pour que cette version sorte tant la version standard faisait des merveilles. Cette nouvelle version consommera près de 15% de carburant en moins grâce à de nouveaux moteurs Rolls Royce et des ailes re-designées (plus longues et avec des winglets), le plaçant ainsi en concurrence frontale avec le Boeing 787. Grâce à un parc de plus de 1.000 A330 en service (et donc avec des personnels déjà formés) et près de 95% de pièces communes avec la version actuelle, l’A330 neo aura des coûts de maintenance et d’exploitation plus faible que son principal concurrent. Mais Boeing n’a pas dit son dernier mot sur ce marché estimé à 4.000 appareils à venir.

Airbus réussi là un joli coup « marketing » et financier en lançant un avion peu cher à développer, basé sur un modèle existant performant dont la nouvelle version concurrence directement le Dreamliner Boeing 787 tout en étant moins cher à exploiter pour les compagnies, sans faire d’ombre aux autres modèles de la gamme Airbus.

Une bonne nouvelle pour l’industrie française

La plupart des nouveaux avions (A380, A350, B787, A320 neo, B737 max, …) étant déjà bien avancés, ce nouveau projet est tout d’abord une bonne nouvelle pour les sous-traitants en études et conception qui verront ainsi de nouveaux besoins apparaître. Pour l’industrie, c’est aussi une bonne nouvelle car des évolutions de structures (ailes, nacelles, …) et d’électronique seront probablement menées par Airbus et par déclinaison chez ses sous-traitants. En espérant que les commandes suivront. La première annoncée ce jour par le loueur Air Lease Corporation pour 25 appareils est de bon augure.

A330neo-ALC

Plus d'infos sur l'A330 sur wikipedia, c'est ici.

Laisser un commentaire SVP :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(function($) { var rating = $('#wp_review_comment_rating'); $('body').on('submit', '#commentform', function(e) { if (rating.val() === '0') { alert('Please select a rating!'); e.preventDefault(); } }); })(jQuery);