Quand la F1 se fait doubler par la Formule E !

FE1
La F1 c’est (bientôt) fini ! Il faut dire que voir des voitures polluantes, consommant 100 litres/100Km, tourner en rond sur des circuits isolés de tout (car 350Km/h et 150 décibels en ville, c’est pas facile), où le classement final est celui des budgets pharaoniques … Tout çela est totalement dépassé. Par qui ? Par la Formule E ! Car la Formule E, c’est un peu tout le contraire de la F1.
Certes, il s’agit toujours de monoplace, mais à propulsion 100% Electrique – donc pas de pollution, peu de bruit – qui ont l’ambition de reconquérir les centres villes avec plus (+) de public, moins de bouchons dans les oreilles (oui les spectateurs des circuits de F1 sont contraints d’en mettre) et des tracés beaucoup plus variés.
Pour cela, elles seront, au moins dans un premier temps, toutes identiques en terme de caractéristiques et bridées à 225km/h pour 260 chevaux. La perfomance sera celle des pilotes, passant aujourd’hui au second plan.

Première démonstration publique de Las Vegas

Bien que sous les feux de la rampe depuis sa première démonstration sur le « Strip » de Las Vegas (photo ci dessus) en marge du Consumer Electronic Show, la formule E reste encore un pari un peu fou -c’est souvent le cas au début-  mené par l’homme d’affaires espagnol Alejandro Agag (ancien député européen et gendre de José Maria Asnar qui a le soutien de l’indéboulonnable Jean Todt, réélu président de la FIA) . Fou, car de nombreux défis restent à relever et notamment la faible autonomie des bolides obligeant les pilotes à changer 1 ou 2 fois de voitures (un peu comme les F1 changent de pneus) ! Pas très propice au spectacle, ni très télégénique et limitera les courses à une durée maxi de 50 minutes. D’autres défis techniques sont au rendez-vous (poids des batteries, fiabilité, …) dans les mois à venir.

Mais c’est aussi un pari sur le moyen terme qui suscite déjà un grand engouement des sponsors et des peoples (Di Caprio, A.Prost, R.Branson). C’est plutôt bon signe. Premiers tours de roues à Pékin (à cause des voitures bridées … ouais, bof) en Septembre 2014, pour le premier grand prix de « e-F1 » ?

source : dossier « Les Echos » du 18 janvier – Crédit photo : site FiaFormulae.com

Laisser un commentaire SVP :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

(function($) { var rating = $('#wp_review_comment_rating'); $('body').on('submit', '#commentform', function(e) { if (rating.val() === '0') { alert('Please select a rating!'); e.preventDefault(); } }); })(jQuery);